Stanley Greene, une vie à vif - Tome 1

Description

"La puissance des grandes photographies est là, en une image. C'est parfois une caresse, parfois une claque dans la gueule." Marqué très tôt par les images de Stanley Greene, et notamment ses reportages à l'Est après la chute du mur. JD Morvan raconte la vie d'un photographe majeur, qui reçut notamment cinq prix World Press Photo, le prix W. Eugene Smith, et le Visa d'Or pour l'emsemble de sa carrière au festival de Perpignan. Qu'elles soient en couleur ou noir et blanc, ses images montrent un monde âpre, de la Tchétchénie à la Syrie, qui expriment toute la subjectivité de Stanley Greene face à la violence du monde. En écho aux photographies, Tristan Fillaire invente, pour son premier album, un style réaliste et expressif qui donne la mesure d'un homme et de son époque. Après les planches BD, sont présentées 23 photographies/planches contact de Stanley Greene.

Autres informations

Autres albums de la série



Stanley Greene, une vie à vif - Tome 1

"La puissance des grandes photographies est là, en une image. C'est parfois une caresse, parfois une claque dans la gueule." Marqué très tôt par les images de Stanley Greene, et notamment ses reportages à l'Est après la chute du mur. JD Morvan raconte la vie d'un photographe majeur, qui reçut notamment cinq prix World Press Photo, le prix W. Eugene Smith, et le Visa d'Or pour l'emsemble de sa carrière au festival de Perpignan. Qu'elles soient en couleur ou noir et blanc, ses images montrent un monde âpre, de la Tchétchénie à la Syrie, qui expriment toute la subjectivité de Stanley Greene face à la violence du monde. En écho aux photographies, Tristan Fillaire invente, pour son premier album, un style réaliste et expressif qui donne la mesure d'un homme et de son époque. Après les planches BD, sont présentées 23 photographies/planches contact de Stanley Greene.

Stanley Greene, une vie à vif - Tome 1

"La puissance des grandes photographies est là, en une image. C'est parfois une caresse, parfois une claque dans la gueule." Marqué très tôt par les images de Stanley Greene, et notamment ses reportages à l'Est après la chute du mur. JD Morvan raconte la vie d'un photographe majeur, qui reçut notamment cinq prix World Press Photo, le prix W. Eugene Smith, et le Visa d'Or pour l'emsemble de sa carrière au festival de Perpignan. Qu'elles soient en couleur ou noir et blanc, ses images montrent un monde âpre, de la Tchétchénie à la Syrie, qui expriment toute la subjectivité de Stanley Greene face à la violence du monde. En écho aux photographies, Tristan Fillaire invente, pour son premier album, un style réaliste et expressif qui donne la mesure d'un homme et de son époque. Après les planches BD, sont présentées 23 photographies/planches contact de Stanley Greene.

Autres albums de la série