Courrier de Casablanca (Le) - Tome 1

Description

1918, l’armistice. Ernest de Galardon, un homme d'affaire, monte une société d’aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la grande guerre, des as. Français, Belges, et même Allemands ! Hélas, l’un d’eux, le meilleur, Adrien Delamare, sombre dans l’alcool pour oublier les horreurs du conflit. Une bouteille en l’air, n’est-ce pas comme une bouteille à la mer ? Souvent, trop souvent, Adrien Delamare revit dans ses cauchemars des épisodes des massacres aériens de la « grande guerre ». Par ailleurs, n’aurait-il pas un contentieux avec son meilleur ami et pilote, Robert « Boby » Billaret ? Ernest de Galardon leur confie la ligne Casablanca-Dakar. Mais ils ne sont pas les seuls, Latécoère a eut la même idée… Un concurrent sérieux qu’il faut éliminer. Et de Galardon n’est pas regardant sur les moyens.

Autres informations

Autres albums de la série



Courrier de Casablanca (Le) - Tome 1

1918, l’armistice. Ernest de Galardon, un homme d'affaire, monte une société d’aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la grande guerre, des as. Français, Belges, et même Allemands ! Hélas, l’un d’eux, le meilleur, Adrien Delamare, sombre dans l’alcool pour oublier les horreurs du conflit. Une bouteille en l’air, n’est-ce pas comme une bouteille à la mer ? Souvent, trop souvent, Adrien Delamare revit dans ses cauchemars des épisodes des massacres aériens de la « grande guerre ». Par ailleurs, n’aurait-il pas un contentieux avec son meilleur ami et pilote, Robert « Boby » Billaret ? Ernest de Galardon leur confie la ligne Casablanca-Dakar. Mais ils ne sont pas les seuls, Latécoère a eut la même idée… Un concurrent sérieux qu’il faut éliminer. Et de Galardon n’est pas regardant sur les moyens.

Courrier de Casablanca (Le) - Tome 1

1918, l’armistice. Ernest de Galardon, un homme d'affaire, monte une société d’aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la grande guerre, des as. Français, Belges, et même Allemands ! Hélas, l’un d’eux, le meilleur, Adrien Delamare, sombre dans l’alcool pour oublier les horreurs du conflit. Une bouteille en l’air, n’est-ce pas comme une bouteille à la mer ? Souvent, trop souvent, Adrien Delamare revit dans ses cauchemars des épisodes des massacres aériens de la « grande guerre ». Par ailleurs, n’aurait-il pas un contentieux avec son meilleur ami et pilote, Robert « Boby » Billaret ? Ernest de Galardon leur confie la ligne Casablanca-Dakar. Mais ils ne sont pas les seuls, Latécoère a eut la même idée… Un concurrent sérieux qu’il faut éliminer. Et de Galardon n’est pas regardant sur les moyens.

Autres albums de la série