Tueur (Le) - Tome 6

Description

Au Vénézuela, le "sanctuaire" qu'il a choisi pour se retirer du monde depuis quatre longues années, le Tueur réapparaît aux yeux de ses semblables. L’ennui, la lassitude de ne plus rien faire, le besoin d’action ? Toujours est-il que l’ex-exécuteur, sollicité par des interlocuteurs se recommandant de son vieil ami Mariano, reprend du service pour “une pige”, comme il dit ; un contrat comme ça, pour voir, sans engagement ultérieur. Sauf que l’affaire, évidemment, sent plus mauvais qu’il n’y paraissait de prime abord. Éliminer un banquier et un courtier international en pétrole, soit. Mais pourquoi sa troisième et dernière cible est-elle une religieuse, Madre Luisa, si dévouée, désintéressée et investie dans son ministère auprès des plus pauvres qu’on la connaît dans toute l’Amérique latine comme la madonne des bidonvilles…

Autres informations

Autres albums de la série



Tueur (Le) - Tome 6

Au Vénézuela, le "sanctuaire" qu'il a choisi pour se retirer du monde depuis quatre longues années, le Tueur réapparaît aux yeux de ses semblables. L’ennui, la lassitude de ne plus rien faire, le besoin d’action ? Toujours est-il que l’ex-exécuteur, sollicité par des interlocuteurs se recommandant de son vieil ami Mariano, reprend du service pour “une pige”, comme il dit ; un contrat comme ça, pour voir, sans engagement ultérieur. Sauf que l’affaire, évidemment, sent plus mauvais qu’il n’y paraissait de prime abord. Éliminer un banquier et un courtier international en pétrole, soit. Mais pourquoi sa troisième et dernière cible est-elle une religieuse, Madre Luisa, si dévouée, désintéressée et investie dans son ministère auprès des plus pauvres qu’on la connaît dans toute l’Amérique latine comme la madonne des bidonvilles…

Tueur (Le) - Tome 6

Au Vénézuela, le "sanctuaire" qu'il a choisi pour se retirer du monde depuis quatre longues années, le Tueur réapparaît aux yeux de ses semblables. L’ennui, la lassitude de ne plus rien faire, le besoin d’action ? Toujours est-il que l’ex-exécuteur, sollicité par des interlocuteurs se recommandant de son vieil ami Mariano, reprend du service pour “une pige”, comme il dit ; un contrat comme ça, pour voir, sans engagement ultérieur. Sauf que l’affaire, évidemment, sent plus mauvais qu’il n’y paraissait de prime abord. Éliminer un banquier et un courtier international en pétrole, soit. Mais pourquoi sa troisième et dernière cible est-elle une religieuse, Madre Luisa, si dévouée, désintéressée et investie dans son ministère auprès des plus pauvres qu’on la connaît dans toute l’Amérique latine comme la madonne des bidonvilles…

Autres albums de la série